La Bataille de l’Amérique


 Les candidats qui porteront les couleurs socialistes aux élections législatives de juin prochain ont été désignés la semaine dernière, les militants socialistes ayant été appelés aux urnes le jeudi 1er décembre.

En Amérique du Nord, Corinne Narassiguin bat campagne depuis un an déjà…

Dans la circonscription nouvellement créée des Français de l’étranger en Amérique du Nord, la candidate socialiste a aussi été désignée à l’issue de primaires internes. C’était en décembre… 2010 ! En effet, le choix du candidat socialiste dans cette circonscription géante avait été avancé afin de laisser au candidat désigné le temps de parcourir le continent nord-américain à la rencontre des électeurs français.

Ainsi, cela fait près d’un an que Corinne Narassiguin mène campagne outre-Atlantique. Installée à New York depuis une douzaine d’années, militante au Parti socialiste depuis 2000, elle est élue à l’Assemblée des Français de l’Étranger depuis juin 2009. Son travail de candidate est remarquable : elle parcourt les Etats-Unis et le Canada à la rencontre de ces Français qui, pour la première fois, éliront un représentant à l’Assemblée nationale. En outre, elle organise régulièrement des webinars publics portant sur des thèmes majeurs pour les citoyens français exilés aux Etats-Unis (La retraite des Français aux Etats-Unis, Questions de scolarisations et de fiscalité, Questions de retraite et de nationalité,…).

… pendant que l’UMP se cherche un candidat

Alors que les Français d’Amérique du Nord avaient voté majoritairement pour Nicolas Sarkozy au deuxième tour des élections présidentielles de 2007 (celui-ci avait obtenu 56,1% des voix, soit près de six mille voix de plus que Ségolène Royal), l’absence d’une opposition quelconque pour le moment laisse le champ libre à la candidate socialiste. Si le parti majoritaire finira bien par nommer un candidat, ce dernier sera quand même parti en campagne avec un an de retard, un handicap non-négligeable dans une configuration politique telle, où les électeurs, dispersés sur près de vingt millions de kilomètres carrés, sont appelés aux urnes pour la première fois dans ce type d’élection.

Par ailleurs, Corinne Narassiguin a su mettre en place, autour d’elle, une équipe jeune et solide, tissant un réseau de militants au service de sa campagne aux quatre coins de la circonscription.

La suite des choses promet d’être assez intéressante : depuis l’élection de Christine Lagarde, à qui la circonscription était promise, à la tête du FMI, le parti majoritaire ne sait sur quel pied danser – récompenser quelqu’un d’expérimenté en lui donnant l’investiture dans une circonscription jugée facilement gagnable ou nommer quelqu’un déjà implanté sur place pour contrer l’intense campagne de terrain menée par les socialistes ? Plusieurs sources affirment qu’un candidat a déjà été choisi rue de la Boétie : Frédéric Lefebvre. Et déjà, la division à droite se profile puisque Julien Balkany, demi-frère de vous-savez-qui, habitant à New York depuis sept ans, a annoncé sa candidature « libre qui bien évidemment s’inscrit dans la droite ligne de l’action de Nicolas Sarkozy et de la majorité présidentielle ». Ambiance…

Bien que peu médiatisée à Paris, cette campagne mérite donc d’être suivie avec attention. La taille gigantesque de la circonscription pousse les candidats à faire preuve de créativité militante et les oblige à utiliser l’outil internet pour couvrir une population si dispersée. À suivre…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :